Le Développement Durable à Lunel

Lunel s'engage pour une qualité de ville durable

 

 

 

La Ville de Lunel place au cœur de ses priorités le quotidien de ses habitants. Lunel s’engage dans une démarche environnementale. Que ce soit pour la gestion et le traitement des déchets ou encore dans le domaine de la propreté canine, la ville met tout en œuvre pour offrir aux habitants la meilleure qualité de vie possible.

 

 

 

Grâce aux efforts sur le cadre de vie des Lunellois, sur le développement des espaces verts et par son engagement dans une démarche de développement durable, la Ville de Lunel a obtenu sa 2ème Fleur dans le cadre du concours villes et villages fleuris de France !

 

 

Une gestion durable des espaces verts

Lunel s‘oriente depuis quelques années vers une « gestion différenciée » de ses espaces verts. Les principaux objectifs sont de limiter les impacts sur l‘environnement et de réintroduire la biodiversité dans les espaces urbains. Des techniques alternatives sont utilisées : toile hors-sol, tondeuse à mulching, désherbage thermique... Les pratiques employées par la Ville allient ingénieusement écologie et économie.

Gestion de l’eau

Différentes actions sont mises en oeuvre pour économiser la ressource en eau :

 

• Utilisation de forage pour l’arrosage des plates bandes engazonnées
• Mise en place de paillage (végétal ou minéral) et utilisation d’un système de goutte à goutte pour les plantations
d’arbustes
• Aménagement de jardins secs
• Plantation d’essences méditerranéennes (vivaces et peu gourmandes en eau)
• Entretien et recherche de fuites sur les réseaux d’eau pour éviter le gaspillage
• Arrêt des arrosages automatiques en cas de pluie par un agent d’astreinte

Gestion des produits chimiques

La ville a fait évoluer ses pratiques d’aménagement et d’entretien des espaces verts communaux en mettant en cohérence ses actes avec une politique respectueuse de l’environnement, favorisant le maintien de la biodiversité sur le territoire communal :


• Réduction de l’entretien sur certains sites afin de préserver les espaces et favoriser le développement de la faune et flore locale
• Suppression ou réduction maximale de l’utilisation de pesticides et produits chimiques
• Développement du désherbage thermique et du fauchage manuel en remplacement du désherbage chimique, notamment aux pieds des arbres et aux abords des points d’eau
• Utilisation d’une tondeuse à système « mulching »
• Laisser les insectes s’installer sur les cultures pour créer un équilibre naturel (ex : pucerons/coccinelles)