tetiere
Retour à la liste des actualités
08 juin 2020 - 
Info pratique

Clémence, bébé du confinement et Pescalune !

C'est le 11 avril que Clémence a pointé son bout du nez, à Lunel. Une naissance à domicile encouragée par le contexte actuel. 

 

Entre le 17 mars et le 11 mai 2020, deux bébés sont nés à Lunel, dont Clémence. Accoucher à domicile n'était pas vraiment une perspective envisagée par Nadège et Rémi, les heureux parents. Mais, la situation anxiogène a poussé le couple à reconsidérer ses choix pour la naissance de leur troisième fille.

 

"Il n'était pas sûr que mon mari puisse être présent en salle d'accouchement. Aussi, on me faisait comprendre que la sortie pouvait être anticipée si tout se passait bien ou, si le séjour se prolongeait, que je serai seule à la maternité", se souvient Nadège. Toutes ses raisons ont contribué à faire appel à une sage-femme spécialisée dans l'accouchement à domicile. "Elle a répondu à toutes nos questions et nous a rassurés sur les risques. On savait que tout était prévu en cas de problème", explique la maman.

 

Mais tout s'est finalement très bien passé. "C'était juste magique", résume Nadège. Et de poursuivre : "C'est certainement plus apaisant et moins stressant pour le bébé et, en termes d'intimité, beaucoup plus confortable pour nous".  

 

Seule frustration : la présentation aux familles. "Avec le confinement, nous la gardions pour nous. Nous étions dans notre cocon, précise Nadège. Mais la frustration était palpable pour nos familles qui étaient privées de contact physique." Les heureux parents ont donc multiplié les photos et vidéos avant de présenter leur "pépette" aux arrières grands-mères "pour les exposer le moins possible", puis au reste de la famille. "C'était aussi une bonne motivation pour eux de respecter les gestes barrières."  

 

 

L'Europe