tetiere
Retour à la liste des actualités
25 mar 2020 - 
Sécurité

Couvre-feux : la préfecture seule décisionnaire

Dans un mail adressé aux communes du département, la Préfecture de l'Hérault rappelle qu'elle est la seule à pouvoir mettre en place des mesures plus restrictives dans le cadre de la crisé liée au Covid-19.

 

Suite à la sollicitation de plusieurs maires de l'Hérault, la Préfecture a répondu à l'ensemble des communes sur la mise en place de mesures plus strictes concernant le confinement. Dans ce courrier électronique, il est ainsi rappelé que "seul le représentant de l'Etat peut prendre une mesure de couvre-feux dans le cadre de la crise du COVID-19". Et d'ajouter : "Je ne pourrais donc, si l'un d'entre vous envisage l'édiction d'un arrêté aggravant l'interdiction fixée au niveau national, qu'en solliciter le retrait". 

 

Le préfet de l'Hérault ajoute dans son mail que "la loi d'urgence qui vient d'être adoptée conforte les pouvoirs de circulation et rend moins pertinents le recours aux couvre-feux". Avant de rappeler les sanctions prises à l'encontre des personnes qui ne respecteraient pas les consignes de confinement : jusqu'à 3 750 euros d'amende et 6 mois d'emprisonnement ainsi qu'une peine complémentaire de travaul d'intéret général si les violations sont verbalisées à plus de trois reprises dans un délai de trente jours. 

 

Aussi, le préfet de l'Hérault encourage la communication entre les municipalités, les forces de l'ordre (polices municipale et nationale, et la gendarmerie). Une communication essentielle pour la bonne mise en place des mesures de confinement souhaitées par le gouvernement. 

L'Europe