tetiere
Retour à la liste des actualités
14 aoû 2019 - 
Festival

Festival de Jazz : un mardi d'anthologie !

Mardi 13 août, le Festival de Jazz a transformé Lunel en capitale du blues et du boogie woogie.

Dès 19h, sur la place des Caladons, le Rusty Stompers Quartet a emmené le public sur les rives du Mississipi avec son vieux blues enraciné dans la Louisiane des années 1920. Ces musiciens de talent ont offert une belle démonstration de cette musique qui bat au rythme des récoltes, dans l’ombre des nuits de danse et de ce genre vocal et instrumental dérivé des chants de travail des esclaves. Ils ont été rejoints par le saxophoniste Daniel Huck pour un bœuf improvisé.
 
À 21h30, c'est un véritable phénomène à l'énergie foudroyante qui a envahi l'Espace des Arènes de Lunel : Al Copley. Ce virtuose du piano a travaillé avec de grands noms du jazz et pas seulement. En qualité de guest ou de sideman, il a écrit des arrangements et joué avec Muddy Waters, Carlos Santana, les Blues Brothers, Roy Brown, Otis Rush, Bruce Springsteen, the Stray Cats, B.B King ou encore Count Basie ! Pour l'occasion, cette bête de scène était entouré par Gerry Fiévé à la contrebasse et Paul Ulrich à la batterie. Il a ébloui les spectateurs par son sens du show et son énergie débordante, jouant dans des positions rocambolesques. Le public a même eu la surprise de voir Sax Gordon retrouver le trio pour un moment de musique improvisé.

Galerie photo


L'Europe

 

Novembre Décembre 2019

N° 24