tetiere
Retour à la liste des actualités
02 juin 2020 - 
Culture

Le street art à Lunel - 2

Petit à petit le street art se fait une place dans les rues de la cité pescalune. Petit détour sur les oeuvres visibles à Lunel.

 

Mouvement artistique contemporain, le street art ou encore l'art urbain regroupe toutes les formes d’art réalisé dans la rue ou dans des endroits publics. Le street art revêt plusieurs formes : graffiti, mosaïque, fresque, pochoir, vidéoprojection, sticker, collage, céramique, installation lumineuse... À Lunel, c'est plutôt sur les murs que l'art urbain a fleuri. Suivez-nous dans les rues de la ville pour découvrir ou redécouvrir les oeuvres de street art. Pour notre deuxième balade, faisons un détour du côté des installations sportives.

 

Halle Paul Arnassan

Février 2014, l'artiste lunellois Tomas Cardinale est chargé par la Villede Lunel de réaliser un graff géant sur le façade haute de la halle Paul Arnassan. C'est donc sur une grande toile vide de 200 m2 de surface, que Tomas choisit de réaliser, lettre par lettre, le nom d'Arnassan. Des lettres géantes pour qu'elles se voient de loin et pleines de couleurs. Passionné par les angles, Tomas a longuement travaillé pour imaginer ces lettres : cassures, dynamiques, déstructuration, asymétrie... Chaque lettre est différente et a son ambiance, son univers tout en faisant que l'ensemble est en osmose.

 

Complexe sportif Pierre Ramadier

Ce street art-là a servi de base à un chantier citoyen. En février 2014, la Ville de Lunel avec l'association Passe-muraille propose à 5 jeunes âgés de 16 à 25 ans de réaliser la rénovation d'un bloc de vestiaires du complexe sportif Ramadier. En plus des travaux intérieurs, ils ont, au côté de l'artiste-graffeur Jerc, créé une fresque murale et ont ainsi pu laisser leur créativité s'exprimer. Ils ont choisi des mots forts, représentant des valeurs qui collent parfaitement à l'univers du sport, comme entraide, égalité, solidarité, tolérance, unité... Des mots qu'ils ont ensuite écrits et illustrés sur les murs de ces vestiaires.

 

Skate Park

Si l'art du graffiti est souvent associé à la pratique des sports de glisse urbaine et que le skate park dispose de jolis spécimens sur son bowl, ses murs et ses rampes, c'est du côté de la slackline que la Ville a souhaité mettre des couleurs. En  août 2016, c'est l'artiste Jerc qui est chargé de mettre en image les différents ancrages de slackline qui sont installés aux abords du skate park. L'artiste choisit l'univers des jeux vidéos et du très célèbre Mario Bross®. Une pointe d'humour et un petit clin d'oeil au plus célèbre plombier du monde qui est dessiné sur des buses hydrauliques ! Le résultat est esthétique, plein de couleurs et tout à fait dans l'esprit du divertissement comme la slackline.

 

Galerie photo


L'Europe