Actualités

image_pdfimage_print

Eco-pâturage : les moutons sur les abords des complexes sportifs

La Ville de Lunel fait de nouveau appel aux éleveurs locaux d’ovins pour entretenir ses espaces verts.

La Ville de Lunel n’en est pas à son coup d’essai en ce qui concerne l’éco-pâturage. Habituée à faire venir des troupeaux de moutons, béliers et brebis sur ses bassins de rétention, notamment dans le secteur du Jeu de Mail, la commune poursuit l’expérience sur le complexe sportif Pierre Ramadier.

Que les sportifs se rassurent, il n’est pas ici question de laisser les moutons paître sur les surfaces de jeu qui nécessitent une attention particulière. Le troupeau d’une soixantaine d’individus de Marie Fauconnier vont profiter des abords. S’ils ont commencé sur l’espace vert situé derrière le lycée Victor Hugo et la halle des sports intercommunale, ils seront ensuite déplacés sur le terrain situé derrière la piscine municipale et en bordure de l’école Louise Michel.

Le troupeau en aura alors fini avec ce complexe et pourra s’attaquer à celui de Dassargues où une immense parcelle jouxtant le complexe sportif les attend.

L'éco-pâturage : une opération gagnant-gagnant

Avec l’éco-pâturage, la Ville de Lunel détient une façon économique et écologique d’entretenir ces grandes surfaces. La commune répond ainsi à ses obligations d’entretien sans astreindre plusieurs agents et tout le matériel nécessaire sur le désherbage des parcelles. C’est également une démarche qui participe à la politique de gestion raisonnée des espaces verts de la commune et qui s’intègre parfaitement dans la démarche “Zéro-phyto”. Pour l’éleveur, il est assuré d’avoir une réserve d’herbe qui pourra nourrir ses bêtes pendant plusieurs semaines.