image_pdfimage_print



Actualités

De l’engrais organique à Dassargues

Comme tous les espaces verts, les terrains de sport nécessite un soin particulier et notamment un apport en engrais pour assurer la qualité du revêtement. Pour Dassargues, la Ville de Lunel a fait le choix d’une solution écologique !

Outre son terrain de sport synthétique, la Ville de Lunel dispose de 10 terrains de sport en gazon naturel. Chaque année de nombreuses opérations y sont menées afin de garantir leur entretien : tonte, sablage, décompactage, aération, regarnissage, amendement… Autant d’actions nécessaires pour assurer un couvert végétal conforme aux attentes des pratiques sportives.

Situé à proximité de la station de pompage d’eau de la ville, le complexe sportif de Dassargues bénéficie, depuis de nombreuses années, d’un régime particulier en matière d’amendement. La Ville de Lunel a donc choisi de nourrir les terrains à partir d’engrais organiques et non pas chimiques comme cela est encore possible sur les terrains de sport. Le principal inconvénient de cet engrais concerne les odeurs, quelque peu désagréables durant les heures qui suivent l’épandage. En revanche, en termes de résultats, les équipes ont pu observer que cette alternative naturelle équivalait celle des engrais chimiques.

Vers une généralisation ?

Aussi dans une démarche de développement durable, la Ville de Lunel souhaite utiliser l’amendement organique sur ses autres terrains de sport. Aucune réglementation en vigueur ne l’oblige aujourd’hui mais cette anticipation marque la volonté de la municipalité de s’inscrire dans une démarche “zéro phyto” globale.

Une démarche environnementale qui s’accompagne d’une économie financière. En effet, étant donné l’évolution des prix sur tous les produits importés, l’option organique s’avère moins coûteuse que la solution chimique. Quelques centaines d’euros seront ainsi économisées chaque année.

Zero Phyto : Kezako ?

Depuis 2018, la Ville de Lunel affiche fièrement ses deux grenouilles décernées par la Fredon. Un gage de qualité en ce qui concerne le traitement de ses espaces verts et la préférence d’alternatives écologiques ou mécaniques à l’emploi de produits phytosanitaires.