image_pdfimage_print

Evènement : Laura Laune, la reine de l’humour noir à Lunel

En pleine tournée pour son nouveau spectacle “Glory Alleluia”, l’artiste qui jouera demain sur la scène de la salle Brassens nous a accordé une interview.

La Ville de Lunel joue la carte de l’humour ce 10 décembre. Mais un humour noir, corrosif, reconnaissable entre mille… En effet, l’humoriste Laura Laune sera sur la scène de la salle Georges Brassens !

C’est avec gentillesse et humour que Laura Laune a trouvé le temps de répondre à quelques questions.

Si vous voulez en savoir plus sur Laura :
Lauralaune.com
@launelaura/
https://twitter.com/lauralauneoff
youtube.com/c/LauraLaune

Cet évènement est organisé par Stratèges Organisation.

Vous aviez remporté la finale de l’émission incroyable talent en 2017 quel parcours depuis ! Après une première tournée à guichet fermés, vous faites votre retour sur scène pour votre nouveau spectacle Glory Alleluia, comment définiriez vous ce spectacle ?
“C’est un spectacle qui est important pour moi, le premier l’était aussi mais cette fois, c’est un spectacle plus personnel, qui se concentre plus sur ma vie, il s’est passé des choses pas forcément rigolotes dans ma vie ces dernières années et j’avais envie de m’ouvrir et d’en parler, en quelques sortes raconter les coulisses de mon premier spectacle.”

Est-ce que vous l’adaptez selon l’actualité où le lieu dans lequel vous jouez ?
” Le spectacle est encore en rodage, donc il bouge encore beaucoup et il évolue au fur et à mesure. Dans chaque ville où je joue j’essaie de faire un petit clin d’œil, je me renseigne sur l’actualité, les traditions pour faire une petite adaptation personnalisée en fonction du lieu. Et bien sûr, si il y a des actualités importantes je peux aussi m’en inspirer et faire évoluer le contenu du spectacle avec une petite chanson par exemple.”

Vous êtes encore en rodage, pour l’instant êtes-vous satisfaite de vos premières représentations et de l’accueil réservé par le public ?
“Je suis très très heureuse, ce spectacle est très important pour moi, je me pose beaucoup de questions, est-ce que le public va adhérer à telle ou telle blague, est-ce que je vais réussir à les faire rire. Ca me tient vraiment à cœur d’avoir l’avis du public, à chaque fin de représentation j’organise une séance de dédicace avec le public, je leur pose beaucoup de questions c’est vraiment important pour moi d’avoir leur avis. Et puis j’ai aussi des personnes qui viennent me voir pour me dire que mon spectacle fait écho à des choses qu’ils ont vécu également, me dire que ce que je raconte dans mon spectacle leur parle, me conforte vraiment dans l’idée d’avoir bien fait de m’ouvrir et de parler de ma vie personnelle. J’ai vraiment besoin d’être en contact avec le public, j’adore avoir leur retour.”

Comme disait Pierre Desproges on peut rire de tout mais pas avec n’importe qui, vous refusez la censure, vous affrontez les « haters » sur les réseaux sociaux, est-ce que vous vous sentez finalement libre de vos propos ou est-ce que vous vous interdisez parfois certains sujets ?
“Quand j’écris je suis vraiment libre, la création doit être libre et ne pas se préoccuper de ce que vont penser les gens. Pour chaque thème abordé il faut réussir à trouver l’angle qui va faire rire le public. Quand j’écris mon spectacle, je me pose toujours la question « est-ce que c’est drôle ou pas », c’est ma seule limite, je ne veux pas choquer pour choquer. Je trouve que le rire est vraiment fédérateur et il permet de réussir à désamorcer des choses graves. L’humour est subjectif, je sais qu’on ne peut pas plaire à tout le monde et je suis en paix avec ça. Par rapport à mon premier spectacle c’est différent, maintenant les gens qui viennent me voir savent à quoi s’attendre, ils connaissent mon humour et ils savent aussi que je me sers de mon humour pour dénoncer et faire passer des messages.”

Quels sont vos prochains projets ?
“Je travaille sur un projet d’album, l’idée c’est vraiment de créer un album qui soit inédit et pas seulement composé de chansons humoristiques. Je suis sur un projet d’écriture pour le cinéma et une série, mais c’est un projet futur plus lointain.”

Vous jouez demain sur la scène de la salle Georges Brassens à Lunel, connaissiez vous cette ville ?
“Non, je ne crois pas y être allée pour mon premier spectacle, même si j’ai beaucoup joué dans la région, je ne suis jamais venue à Lunel, je suis vraiment ravie de venir. Les gens ont tendance à penser que les spectacles de rôdage sont moins importants car ils pensent que cela signifie que le spectacle n’est pas prêt. Au contraire, pour moi ce sont des dates qui sont très très importantes, car elles me permettent d’avoir les retours du public.”

Pour finir, un petit mot pour votre public Lunellois que vous rencontrerez demain ?
“À quoi doivent-ils s’attendre ? J’ai vraiment hâte de venir ! J’aime faire un petit clin d’œil au public selon l’endroit où je suis alors Lunel n’y coupera pas !”